in

Bien choisir ses bâtons

©Instagram @enduranceshopcolmar

En Ultra-Trail, la technicité du parcours vous obligera à fournir un effort intense constant. Cependant, il est impossible d’être à 100% pendant toute la course. Si l’organisation vous l’autorise, vous pourrez utiliser des bâtons pour améliorer votre performance tout en vous économisant. En montée, vos bâtons vous octroieront un gain de puissance et de vitesse alors qu’en descente, ils assureront votre sécurité et votre stabilité tout en soulageant vos articulations.

Quels sont les critères de sélection des bâtons ?

La taille

Bien choisir ses bâtons
©Instagram @athlerunning63

Pour déterminer la taille de vos bâtons, il vous suffit simplement de multiplier votre taille (en cm) par 0,67. Par exemple, un homme de 1m80 devra se procurer des bâtons de 120,6 cm. Le bâton en main, l’avant-bras doit être à la perpendiculaire du corps, ni relevé, ni penché, comme indiqué sur le schéma suivant :

Différents types de bâtons

Il existe trois types de bâtons : les bâtons pliables, les bâtons télescopiques et les bâtons monobrins (que l’on retrouve plus largement en randonnée et en trek). Les premiers sont pliables en deux ou trois brins, facilitant le rangement dans le sac. Les deuxièmes sont rétractables, sorte de variante aux bâtons pliables. Les troisièmes sont en un seul brin, plus légers et dynamiques.

Les bâtons pliables sont évidemment composés d’un système autobloquant pour unir les différents brins. Ce système de « verrouillage » est rapide et souvent accompagné d’un système de cordes (à l’intérieur des tubes) pour faciliter l’emboîtement des brins.

Pour nous, les bâtons pliables trois brins sont de loin les plus efficaces pour la pratique de l’Ultra-Trail.

Matériaux et poids

Les bâtons sont fabriqués soit en carbone soit en aluminium. Le carbone est moins résistant car plus léger mais plus facile à transporter alors que l’aluminium est plus résistant mais (légèrement) plus lourd.

Attention : le carbone est fragile, un choc violent et vos bâtons se briseront ! Ne les jetez donc jamais notamment, par exemple, pour vous aider à réaliser un franchissement. De la même façon, l’aluminium peut « vriller », se tordre à cause de la tension exercée en s’appuyant notamment sur les rochers (même si ce cas de figure est très rare).

Les pointes des bâtons

Ce sont elles qui assureront votre contact avec le sol, vous devez donc choisir des pointes avec une bonne adhérence et une bonne résistance pour l’Ultra-Trail.

En trail, les pointes sont généralement fabriquées en tungstène, même si ce matériau est plus cher, il est plus résistant et confère une meilleure adhérence aux bâtons.

En dehors des pointes, il existe également ce que l’on appelle des « PAD » qui se fixent à l’extrémité des bâtons. Ces PAD permettent une meilleure adhérence en milieu montagneux puisqu’ils réduisent les risques de glissades sur neige et sur glace. Ils sont donc largement utilisés sur des courses comme l’UTMB ou en marche nordique.

Les poignées

Bien choisir ses bâtons
©Instagram @komperdell_official

Les poignées des bâtons sont en mousse ou en liège. Ces deux matériaux sont très confortables, la mousse absorbera votre transpiration alors que le liège l’évacuera. Il vaut mieux privilégier des poignées en liège car elles ont une meilleure durabilité.

Dragonnes ou gantelets ?

La dragonne, système de base pour les bâtons, assure une bonne préhension et vous permettra de positionner vos mains comme vous le souhaitez. Le tissu de la dragonne est anti-transpirant, votre main ne glissera donc pas.

Le gantelet, système plus récent, est en fait un gant que vous enfilez et qui se « clipse » sur le bâton. Ce système est plus rapide mais contrairement aux dragonnes, vous ne pourrez pas placer vos mains comme vous le voulez puisqu’elles seront clipsées aux bâtons. De plus, si vous devez porter des gants ou avez l’habitude d’utiliser des mitaines ce système pourrait ne pas vous convenir.

Enfin, les dragonnes ou gantelets sont des éléments primordiaux. Ils assurent une prise d’appui dans l’effort qui a le triple avantage : de conférer à la poussée sur le bâton une puissance supplémentaire, de reposer vos mains qui n’auront pas nécessairement besoin d’être serrées sur le bâton pour vous permettre d’agir et d’éviter les ampoules dans la paume de la main.

Cet accessoire, au premier abord anodin se révèle donc central pour assurer une bonne efficacité dans l’usage de vos bâtons. Toutes les dragonnes ou gantelets ne se valant pas vous devrez, là aussi, procéder à des tests. Ces tests vous permettront de vérifier que vos dragonnes ne vous blessent pas (notamment par frottement ou par un mauvais positionnement) et quelles vous permettent bien de pousser sur vos bâtons avec une efficacité optimale.

Toujours tester en condition avant votre Ultra

Maintenant que vous savez tout sur les bâtons, vous n’avez plus qu’à faire votre choix ! Renseignez-vous auprès des équipementiers mais n’oubliez pas de consulter la communauté des trailers, ils auront testé différents bâtons et pourront donc vous aiguiller et vous proposer des modèles.

Petit détail important : n’oubliez pas de nettoyer vos bâtons après chaque course et de vérifier régulièrement leur état, particulièrement l’état des pointes car une pointe endommagée entravera votre mouvement et constituera un risque inutile. Mais aussi l’état de vos « clips » de blocage afin qu’ils jouent rapidement et efficacement leur rôle quand vous en aurez besoin.

GRP - le Grand Raid des Pyrénées

GRP, le Grand Raid des Pyrénées

Grand Raid - La Diagonale des Fous

Grand Raid – La Diagonale des Fous