in

Comment se protéger des intempéries en course ?

Pluie, neige, froid, quels vêtements privilégier ?

©Pixabay

Sur un Ultra-Trail, les coureurs doivent anticiper les différentes conditions climatiques dans lesquelles ils devront évoluer. La pluie, les orages voire même parfois la neige font partie des conditions climatiques fréquemment rencontrées par les Trailers. Comment se protéger de ces intempéries quels types de vêtements utilisés, quels choix opérer entre textile déperlant, étanche et/ou respirant ?

Cette question est loin d’être anodine. En effet, alors que pour un vacancier ou monsieur tout le monde une averse peut sembler n’être qu’une péripétie désagréable, une pluie battante en montagne à plus de 2600 m (même en pleine été) peut vite tourner au cauchemar. N’oublier pas que dans certaines circonstances (notamment en montagne) la pluie peut-être synonyme de chute violente de température et qu’en Ultra votre corps, très sollicité, risque en pareilles circonstances d’être victime d’hypothermie.

Une classification des textiles en fonction leur niveau d’étanchéité

En sport extérieur, deux principaux types de textiles se démarquent en fonction de leurs imperméabilités : le textile coupe-vent et le textile étanche.

Pour mesurer l’imperméabilité d’une matière, soit la capacité à ne pas laisser l’eau traverser le tissu, on utilise le « Schmerber ». Cette unité de mesure représente 1mm de colonne d’eau.

Plus un textile est imperméable, plus son quotient « Schmerber » augmente.

La pression moyenne de la pluie varie entre 1 300 à 2 000 Schmerber. Un textile « coupe-vent » se situera en-dessous de 10000 schmerber alors qu’un textile dit « imperméable » se situera au-dessus de 20000 schmerber.

Attention, certains Ultra-trails précisent dans la liste de leur matériel obligateur l’indice schmerber que vous devrez impérativement respectez.

Si le textile coupe-vent, léger et fin, offre à la fois une protection contre le vent et une certaine respirabilité, le textile étanche, qui est lui plus lourd et plus épais, allie protection contre les intempéries et restitution de la chaleur corporelle.

Subtilité toute fois ou conseil : pour que toutes les propriétés du textile soient effectives, il faut sélectionner un vêtement qui soit près du corps mais qui n’entrave pas la liberté de mouvement.

Il existe plusieurs critères permettant de choisir ce type de vêtement

  • La légèreté : Privilégiez un faible poids qui confère confort et fluidité du mouvement.
  • Résistance à l’eau : Il va de soi qu’il est préférable d’empêcher l’infiltration de l’eau.
  • Respirabilité : Il faut absolument respecter l’évacuation de la transpiration du coureur pour que le corps puisse se thermoréguler.
  • Coupe-vent : Le blocage du vent permet au coureur d’être au chaud et à l’aise pendant une longue durée.
  • Isolation thermique : Une couche isolante garde le coureur au chaud même si les températures baissent et évite donc tout problème lié au froid.

Il faut bien dissocier la respirabilité d’un textile qui est sa capacité à évacuer l’humidité qui vient de l’intérieur (notamment la transpiration du coureur) et l’étanchéité qui est sa capacité à ne pas laisser passer l’eau qui vient de l’extérieur.

Procédés ou techniques permettant de rendre un textile « déperlant »

Comment se protéger des intempéries en course ?
©Instagram @talesinthesuitcase

Il existe aussi un tissu dit « déperlant ». Ce type de textile repousse l’eau grâce à un produit pulvérisé sur sa surface qui lui confère des propriétés d’étanchéité. Avec ce produit la pluie ne s’infiltre pas et se contente de glisser sur l’habit. Cette caractéristique permet au moins au tissu de ne pas s’alourdir en évitant qu’il ne se charge d’eau sous la pluie.

Cependant, la déperlance n’est qu’une solution de courte durée car elle perd de son efficacité au fil des lavages. Vous aurez donc intérêt à faire traiter votre textile assez régulièrement.

De plus, le textile déperlant n’est pas conçu pour résister à une immersion ou à des pluies de forte intensité. Ce type de textile est donc proscrit sur un certains nombres d’Ultra-Trails.

La solution la plus efficace (pour certains) serait de faire traiter un textile étanche pour allier les avantages de la déperlance et de l’imperméabilité.

Au final, quel vêtement choisir pour se protéger des intempéries

Maintenant que vous connaissez la différence entre les trois types de textiles, vous pouvez faire un choix. Comme vous l’avez compris, vous devrez choisir en fonction de la course à laquelle vous comptez participer.

Si de légères averses sont annoncés sur votre Ultra malgré une forte chaleur il faudrait privilégier des vêtements coupe-vent puisque leur respirabilité permettra d’évacuer rapidement la sueur et ils protégeront un peu de la pluie.

Si vous participez à une course durant laquelle vous allez devoir courir sous la pluie voire sous la neige, il faudra privilégier des vêtements étanches car leur épaisseur vous gardera au sec et au chaud.

Grand Raid - La Diagonale des Fous

Grand Raid – La Diagonale des Fous

Trouver chaussure à son pied

Trouver chaussure à son pied