in

Courir en hiver, comment s’habiller ?

©instagram/@jonisadventures

Courir en hiver est toujours difficile. Le dilemme est toujours le même. Comment se couvrir pour se protéger tout en gardant l’agilité nécessaire au running. Pour pallier à ce genre de situation, nous vous proposons dans cet article quelques astuces pour faciliter vos entraînements hivernaux.

Le Running et l’hiver

Le Running ou la course à pied est une discipline sportive qui nécessite de garder constamment une bonne condition physique. Vous devez par conséquent vous entraîner fréquemment, tout au long de l’année et donc même en hiver. Comme pour la saison d’été, l’hiver présente des conditions météorologiques particulières. Courir en hiver vous expose à une météo capricieuse mais surtout rigoureuse. Ceci ne doit pourtant pas vous empêcher de continuer à pratiquer le Trail Running. Le tout est de simplement faire en sorte de bien vous préparer à affronter les frimas de cette saison.

La meilleure façon de procéder est de bien vous équiper (vêtements et accessoires) pour vos séances d’entraînements. A cet effet, vous aller devoir sélectionner des vêtements techniques, des chaussures possiblement spécifiques, des gants, des bonnets… appropriés qui certes vous protègent, mais aussi et surtout, vous permettent de courir sans “entraves”. Le maître mot devra donc rester comment prendre du plaisir lors de vos sorties Trail même en hiver.

Courir en hiver, comment s'habiller ?
©instagram/@8ntmuch

Des zones à Couvrir impérativement avant de courir dans le froid

Le fait de courir en hiver peut être désagréable mais aussi dangereux à cause de la baisse de température. Certaines parties du corps sont plus exposées au froid que d’autres. Il s’agit notamment de la tête, des mains et des pieds. S’agissant des pieds et des mains, le flux sanguin au niveau de ces extrémités diminue en privilégiant les parties les plus importantes du corps. Vous devez par conséquent les couvrir efficacement pour ne pas avoir à subir les désagréments du froid comme “l’onglet” ou pire les engelures.

La tête : La diminution de la chaleur commence généralement au niveau de la tête. Vous devez impérativement la couvrir à l’aide d’un bandeau ou d’un bonnet, selon votre préférence. Nous vous recommandons de choisir vos accessoires selon leur indice d’imperméabilité. Ils doivent protéger efficacement votre tête contre le froid, la neige et parfois la pluie pour garder un minimum de chaleur.

Les mains : Courir avec des mains gelées est particulièrement désagréable dans la mesure où cela risque même de vous empêcher de finir une épreuve. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons fortement de porter des gants ou des moufles. Pour vous aider à bien les choisir, référez-vous à la qualité des matières qui les composent. Veillez à ce que celles-ci soit résistantes au froid. Si besoin, utilisé une paire de gants chaude et par dessus une paire de gants imperméables.

Les pieds : Toutes les parties de votre corps sont vulnérables au froid, il n’empêche, vos pieds sont les moins exposés. Pensez tout de même à bien les couvrir lorsque vous êtes confrontés à des températures extrêmes. Vous devez les maintenir au chaud pour éviter de rencontrer d’éventuels désagréments au niveau de cette partie de votre corps. Pour ce faire, choisissez simplement une bonne paire de chaussettes avec une épaisseur que vous jugez adéquate au temps qu’il fait durant l’épreuve. De plus, si vous courez dans la neige ou sous la pluie, ces chaussures doivent être fabriquées avec une membrane hydrofuge pour éviter qu’elles prennent l’eau, vecteur par excellence du froid.

Courir en hiver, comment s'habiller ?
©instagram/@katarinag13

Les techniques recommandées pour le reste du corps

La technique des trois couches est la technique recommandée pour protéger votre corps en hiver. Elle consiste à porter trois vêtements en même temps pour former deux zones de séparation bien distinctes. Elle permet notamment d’isoler l’air froid du chaud. Ce qui nous intéresse le plus ici, c’est de conserver l’air chaud obtenu suite à vos efforts physiques.

La chaleur de votre corps doit être maintenue au maximum. C’est la première couche de vêtement qui est en charge de cette situation. Elle est en effet la plus proche de votre corps et c’est de cette manière qu’elle peut conserver la chaleur qu’il dégage.

La deuxième couche est utile dans la mesure où elle vous sert à isoler l’air chaud du froid. Cette dernière est généralement utilisée en fonction de la réaction de votre corps à la froideur et de son intensité. Si vous supportez mal le froid, nous vous conseillons de la porter. Elle peut être constituée d’un simple t-shirt à manche courte ou longue. Dans le cas contraire, vous pouvez vous en passer.

La troisième couche sert à vous protéger contre les éléments extérieurs comme le vent, la neige et parfois la pluie. L’idéal est de porter une veste imperméable (ou déperlante) qui vous gardera à l’abri de la pluie, mais également elle va vous servir de coupe-vent.

Si nous avons mentionné un peu plus haut la technique des trois couches, celle-ci peut également être alternée avec ce qu’on appelle la technique de l’oignon. Cela permet notamment d’ajouter des couches intérimaires ou vêtements supplémentaires afin d’isoler nettement votre corps de l’air glacial venant de l’extérieur. Cette technique est par conséquent dédiée aux coureurs très sensible au froid ou lors de courses de Trails blanc.

Quel type de tenue privilégier

Vous devez impérativement vous informer sur la condition météo et les éventuels changements de température avant de choisir une tenue. Il est toujours important de noter que le choix de vos vêtements doit tenir compte de la réaction de votre corps face au froid hivernal.

Par grand froid, nous vous recommandons d’utiliser des sous-vêtements techniques réputés pour l’isolation qu’ils procurent. Ces vêtements existent aussi dans la gamme vêtement compressif ce qui plaira à certains d’entre vous. Choisissez une veste coupe-vent. Pour cela vérifier son indice Schmerber pour mesurer son niveau d’imperméabilité. Enfin, si besoin (course dans la neige ou l’eau) n’hésitez pas à vous équiper de chaussures (voire de chaussettes) imperméables.

Pour le bas du corps, certains d’entre vous, qui supportent bien le froid, s’autoriseront à porter un short. Franchement, même si vous supporter bien le froid ceci ne sera pas recommandé en dessous de certaines température (autour de zéro) notamment pour vos tendons et articulations. Privilégiez au moins le port du corsaire (ou dit encore trois quart).

Enfin, soyez particulièrement attentif au respect des tailles. En effet, porter des vêtements ajustés est l’une des clefs pour lutter correctement contre le froid quand vous courez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bienfaits du gainage pour prévenir les blessures

Les bienfaits du gainage pour prévenir les blessures

La banane, le fruit du Trailer ?

A quoi sert l’électrostimulation pour le Trail ?