in

Comment s’équiper sous la pluie ?

©Instagram@casquetteverte

Les Trailers doivent être équipés contre les intempéries. Au-delà de la performances, il s’agit là d’une question de sécurité et de la garantie de pouvoir finir un Ultra-Trail. S’équiper contre la pluie n’est donc pas qu’une question de confort. C’est éviter l’hypothermie et les chutes. Voici quelques astuces pour s’équiper sous la pluie.

Un couvre-chef pour la protection des yeux

La vision est le premier facteur altéré lors d’une course sous la pluie. Les gouttes d’eau qui tombent directement sur les yeux ne sont jamais bonnes lors d’une course. Voilà pourquoi nous vous conseillons de porter une casquette ou visière. Un autre avantage de ce type de couvre-chefs réside dans le fait qu’il intègre un dispositif d’absorption de la transpiration. Ce qui contribue à absorber également l’humidité cumulée pendant une course sous la pluie.

Comment s’équiper sous la pluie ?
©Instagram@brunopoulenard

La largeur de la visière joue un rôle important dans la protection de vos yeux. Il est par conséquent idéal qu’elle s’étende au maximum sur les côtés. Cela n’aura toutefois aucune incidence sur l’humidité qui s’incrustera de toute façon sur votre tête. Sauf si par exemple vous-vous munissez en plus d’une veste à capuchon imperméable. Cette dernière présente pourtant un inconvénient majeur en raison de toute la chaleur et la transpiration qu’elle peut retenir. Surtout lors des Ultras organisés dans les pays tropicaux au climat chaud et humide.

La veste imperméable de Trail Running, un équipement essentiel

Malgré les inconvénients qu’elle peut présenter, la veste imperméable reste un élément incontournable pour ne pas recevoir directement l’eau de pluie sur ses vêtements. Si ce type d’équipement évacue en général très mal la chaleur et la transpiration, il existe des modèles spécialement conçus pour le Trail Running. Ces derniers sont conçus à partir d’un matériau qui, en plus de vous protéger de l’humidité extérieure laisse évaporer la sueur cumulée pendant l’effort.

Evitez de mettre plusieurs couches de vêtements sous votre veste afin d’optimiser votre confort pendant la course (sauf en hiver bien évidemment). Privilégiez pour cela une simple brassière ou un t-shirt technique et le tour sera joué. Les équipementiers proposent entre autres plusieurs modèles de vestes que vous pouvez choisir en fonction de vos préférences. Sachez toutefois que le degré d’imperméabilité d’une veste à l’autre n’est pas le même. L’eau peut en effet s’infiltrer à tout moment lorsque le seuil de résistance à l’humidité est dépassé.

La visibilité par les autres étant un facteur très important lorsque les conditions météo sont mauvaises, veillez à vous munir d’une veste imperméable intégrant une bande rétro-réfléchissante. Les autres utilisateurs de la route pourront ainsi vous voir même sous une pluie battante.

Protéger les membres inférieurs contre la pluie

Si la protection du haut de votre corps contre la pluie peut se faire très facilement, c’est une toute autre histoire pour vos membres inférieurs. Ces derniers doivent en effet garder la chaleur que vous avez acquise pendant l’échauffement pour palier à toute blessure musculaire. Tant que vous serez en mouvement, la température de vos muscles ne retombera pas. Voilà pourquoi il vaut mieux courir avec un short relativement court lorsque vous courez sous la pluie.

Le bas du corps étant nettement plus sensible lors d’un Trail Running, il est recommandé de couvrir uniquement l’essentiel. Ce, parce que le tissu garde l’humidité cumulée sous la pluie. Évitez surtout de porter des collants car l’eau froide qui s’est infiltrée peut contribuer à refroidir vos muscles. Privilégiez pour cela un short collant sur lequel vous enfilerez un short de course. Cela contribuera indéniablement à optimiser votre confort malgré le mauvais temps.

Pour les I’Ultra-Trail en montagne ou couru en période froide, n’hésitez pas à vous équiper d’un sur-pantalon étanche spécialement étudié pour le Trail et la pluie. N’oubliez pas, la pluie (même en été) en montagne provoquera une violente chute de la température. Elle pourra se transformer en grêle. Dans ce cas, vos jambes doivent impérativement être protégées.

Comment s’équiper sous la pluie ?
©Instagram@lempereur_jean

Attention aux frictions

Le contact des vêtements humides sur la peau provoque dans la majorité des cas des irritations dues aux frottements. Veillez à anticiper toute inflammation en optant, par exemple, pour une crème anti-friction. Cette dernière est idéale pour le cou et les aisselles en raison du mouvement à répétition effectué par vos bras lorsque vous courez. Il en est de même pour votre entrejambe qui reste la partie de votre corps la plus exposée aux irritations.

Vos têtons ne seront également pas épargnés par ce phénomène du à la friction. Limitez pour cela les risques de blessure en appliquant une couche de sparadrap avant d’enfiler votre brassière ou t-shirt. Vous sentirez la différence dès les premiers kilomètres sous la pluie.

Pensez à protéger vos pieds contre la pluie

Les ampoules étant les principales causes d’abandon lorsque vous participez à une course de Trail Running, veillez à protéger vos pieds contre les frottements. Privilégiez pour cela des chaussures justes qui limiteront le va et vient de vos pieds dans vos chaussures. L’humidité combinée avec la transpiration contribuera à coup sur à fragiliser votre peau. Ce qui favorisera l’apparition d’ampoules extrêmement douloureuses qui apparaîtront soit sur vos doigts de pieds, soit sous la plante.

Pour y remédier, choisissez des chaussures de running respirantes (et non, pour nous, étanches) qui permettront d’évacuer l’humidité le plus vite possible. Prévoyez une paire (voir plusieurs) de chaussettes de rechange pour que, dés que la pluie cesse replacer vos pieds au sec.

Plus vos Chaussures seront exposées à une pluie battante, plus elles deviendront lourdes. Il s’agit là d’un facteur qui jouera grandement sur votre confort pendant toute la durée de la course. N’oubliez également pas de prendre en compte l’adhérence des semelles en raison des surfaces glissantes que vous serez amenés à affronter. Dans tous ces cas, seuls des tests sur plusieurs paires permettront de construire votre expérience et d’adapter vos chaussures au type de terrains rencontré.

Bannissez les ponchos

Attention, un Ultra-Trail n’est pas une randonnées. Beaucoup sont tentés d’utiliser des ponchos. L’intérêt de ce type d’équipement est de recouvrir votre sac hydratation et de le protéger aussi avec son contenu contre la pluie.

Cependant, l’usage du Poncho se révèle dangereux. En effet, en Trail on ne marche pas, on court. Un poncho large vol au vent. Le risque est alors tout simplement de voir votre poncho se retourner sur vos yeux. Imaginer le risque encouru si alors que vous êtes en train de courrir sur une ligne de crête et sous la pluie vous devenez aveugle ne serait-ce que quelques secondes.

Autre soucis, il est important de courir avec des vêtements « près du corps ». Le but est de ne pas les voir s’accrocher sur une pierre, dans les buissons ou les arbres. Là aussi, imaginez vous en pleine descente, à flanc de montagne, avec votre poncho qui s’accroche dans un rocher. C’est la chute assurée.

Enfin, le poncho protège mal de la pluie, notamment et surtout en cas de chute. Aussi fort soyez vous, sous la pluie, le risque c’est la chute. si vous tombez avec un poncho le résultat sera simple. Vous vous relèverez trempé. Équipé d’un sur-pantalon et d’une veste étanche (sauf à les déchirer), vous vous relèverez au « sec ».

L’importance du Fer pour les sportifs

L’importance du fer pour les sportifs

Tendon d’Achille

Tendon d’Achille