in ,

Triathlon : Suicide d’une triathlète sud-coréenne, les coupables traduits en justice !

©Instagram/@timhugnin_tri

Les débats autour des violences physiques et verbales dans le domaine sportif ont été relancés après le suicide d’un membre de l’équipe sud-coréenne de triathlon. Cette dernière qui avait enduré une énorme pression de la part de son équipe depuis plusieurs années.

La vérité dévoilée

Les appels à l’aide de Choi-Suk-Hyeon auprès du comité olympique sud-coréen sont restés vains depuis plusieurs années. Elle, qui avait pourtant déposé de nombreuses plaintes contre l’entraîneur et le médecin sportif de l’équipe de triathlon pour les violences qu’elle aurait subies. La jeune femme alors âgée de 22 ans a décidé de lancer un message très clair aux membres de ce comité sportif en mettant fin à ses jours. Elle a toutefois tenu à ce que sa mère dévoile toute la vérité autour de ce qui a pu la pousser vers une telle décision. Ce que cette dernière a dévoilé dans la presse asiatique.

Triathlon : Suicide d’une triathlète sud-coréenne, les coupables traduits en justice !
©twitter

Des violences physiques et morales dénoncées

Selon cette athlète membre de l’équipe sud-coréenne de triathlon, elle a été battue si violemment qu’elle en pleure tous les jours. Des révélations fracassantes qui ont ébranlé le monde du sport international. C’est pourtant surtout un extrait audio d’une conversation qu’elle a avec son entraîneur qui en a choqué plus d’un. Ce dernier qui la contraint de manger près de 150 euros de pain car elle n’a pas su contrôler son poids. Il s’agit là d’une punition excessive qui aurait finalement contribué à la mener aux portes du suicide.

Des plaintes qui ont été prises en compte

 Consciente du calvaire qu’elle vivait, cette membre de l’équipe de triathlon de Corée du sud avait lancé plusieurs recours auprès des institutions compétentes, notamment le comité olympique et sportif sud-coréen. L’un se ses proches a toutefois affirmé que ses plaintes sont restées vaines et c’est ce qui a indéniablement conduit à ce drame. De son côté, le KSOC a révélé que sa plainte avait bien été prise en compte et qu’une enquête était en cours. On sait désormais que les coupables ont été traduits en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

French Outdor Awards : Les meilleurs innovations françaises récompensées !

French Outdor Awards : Les meilleures innovations françaises récompensées !

Luca Papi contraint d’abandonner après avoir parcouru 850 km sur les 1100 km prévus aux Canaries, on vous dit tout !

Luca Papi contraint d’abandonner après avoir parcouru 850 km sur les 1100 km prévus aux Canaries, on vous dit tout !