in

Entorse de la cheville pendant un Ultra-Trail : Comment se soigner ?

©Instagram/@marie_osteopathe

Avec plus de 6000 cas quotidiennement recensés en France, l’entorse de la cheville fait partie des pathologies courantes chez les sportifs. Généralement organisées sur des pistes rocailleuses, les courses d’Ultra-Trail exposent également les coureurs à ce type d’accident. Voilà pourquoi il est important pour les Trailers de connaître les gestes fondamentaux à adopter en cas d’entorse de la cheville.

Une entorse de la cheville se traduit globalement par un étirement du ligament concerné et pendant une course, cela est bien loin d’être pratique. Veillez en ce sens à vous mettre en sécurité avant d’envisager toute possibilité. Si l’accident se produit tout près d’un point de ravitaillement avec des kinésithérapeutes prêts à intervenir, vous pouvez considérer que le pire est passé. Par contre, dans le cas où vous êtes bloqués au milieu de nulle part avec encore deux heures de route à couvrir, ne vous laissez surtout pas dépasser par l’intensité de la douleur. Envisagez les meilleures possibilités.

Entorse de la cheville pendant un Ultra-Trail : Comment se soigner ?
©Instagram/@centrekine1070

Vérifiez qu’il ne s’agit pas d’une fracture ou luxation

Commencez par regarder votre pied et s’il est toujours dans le bon axe, il peut s’agir d’une simple entorse à la cheville. L’hypothèse d’une éventuelle fracture n’est toutefois pas à écarter. Il vous faudra pour cela vérifier de par vous-même en fonction de l’intensité de la douleur que vous ressentez.

Généralement, une fracture ou luxation de la cheville se traduit par une incapacité à marcher plus de 5 pas. L’inflammation est également importante lorsque vous palpez la malléole interne ou externe en fonction des cas. Enfin, il se peut qu’il s’agisse d’une douleur à la palpation sur la tubercule de l’os naviculaire. Si vous êtes confrontés à une telle situation, ne prenez pas de risques. Contactez l’organisation qui se chargera de vous évacuer à l’hôpital.

Prévenir une deuxième entorse de la cheville

Dans le cas où aucun de ces symptômes ne se présente, pensez à strapper la partie touchée avant de repartir. Cette technique permettra à votre cheville d’éviter une seconde entorse qui pourrait bien être plus grave que la première. Il vous faudra en ce sens avoir en permanence une bande élastique de 1 m de long sur 6 cm de large. Vous pouvez à l’avenir renforcer vos chevilles à l’aide de la proprioception.

Quels aliments consommer avant un Trail ?

Quels aliments consommer avant un Trail ?

Trek au Népal : A la conquête de l’Everest

Trek au Népal : A la conquête de l’Everest