in

Aponévrosite plantaire ou tendinite de la voûte plantaire ?

©instagram/@physio_elite

Vos activités de running intenses impactent indéniablement sur votre état de santé. L’une des douleurs les plus fréquentes chez le Trailer est celle qui touche la voûte plantaire. Cette pathologie qui se manifeste au niveau de vos pieds est généralement connue sous l’appellation aponévrosite plantaire.

Les symptômes de l’aponévrosite plantaire

Vous ressentez parfois des douleurs à l’arrière de vos pieds, notamment au niveau du talon alors que vous êtes en train de courir, mais aussi au niveau de la voûte plantaire ? Vous souffrez probablement d’une aponévrosite plantaire ou fasciite plantaire qui touche fréquemment les sportifs. Les douleurs causées par cette pathologie se ressentent au lendemain de l’activité sportive que vous avez pratiquée et ce, particulièrement le matin.

Aponévrosite plantaire ou tendinite de la voûte plantaire ?
©instagram/@jeromeaugerkine

Les causes de l’aponévrosite plantaire

L’apparition des symptômes de cette pathologie peut venir d’une surcharge brutale et importante d’entrainement. Il s’agit soit, par exemple, d’un étirement brutal soit, d’une sur-sollicitation de la membrane fibreuse localisée sous la voûte plantaire. Ce soucis est assez fréquent chez tous les coureurs et donc les Ultra-Trailers.

L’apponévrosite plantaire provient d’une inflammation du fascia (membrane fibreuse située sous la voûte plantaire). Pour faire simple, cette membrane relie le talon aux orteils pour constituer le « plancher » du pied supportant la totalité de notre poids.

Le seul moyen de connaître le degré de gravité de votre cas reste de courir pendant trois quarts d’heure puis d’attendre le résultat le lendemain. Si ces douleurs ne se dissipent pas en moins de cinq minutes, n’hésitez alors pas à consulter un podologue ou un kinésithérapeute qui sera à-même de vous informer davantage.

Les traitements préconisés par les professionnels

Plusieurs types de traitement peuvent être mis en oeuvre les uns plus curatifs que les autres et les autres plus préventifs que les premiers.

Il s’agit de réaliser correctement des protocoles adaptés d’étirements et d’assouplissements de votre fascia. Ces protocoles vous seront prescrits par votre kinésithérapeute. Ces protocoles visent tout autant à étirer régulièrement votre tendon qu’à vous renforcer musculairement en profondeur. Ces protocoles peuvent être couplés à des massages et un travail sur vos articulations opérés par votre ostéopathe.

Le traitement le plus souvent utilisé pour l’aponévrosite plantaire est le port d’orthèses plantaires. Il s’agit en fait de semelles orthopédiques visant à garder vos pieds dans la meilleur posture possible. Ces semelles doivent être réalisées par des spécialistes.

Dans le cas où cela ne marche pas, il vous reste le traitement par ondes de choc qui consiste à appliquer des ondes de choc sur la partie douloureuse de vos pieds. Ce traitement est délivré par des kinésithérapeutes spécialisés.

Enfin, ne laissez pas dégénérer une aponévrosite plantaire. En effet, celle-ci pourrait déboucher sur l’apparition d’une épine calcanéenne dite épine de Lenoir des plus douloureuse.

Gagnez la Hoka One One TenNine

Gagnez la Hoka One One TenNine

Courir quand on est malade ?

Courir quand on est malade ?