in

Natation : Quels bienfaits pour le Trail ?

©Instagram@triathlon_in_the_world

La question des bienfaits de la natation pour les Ultra-Trailers a toujours été un sujet de débat. Nous vous proposons dans cet article de voir si le fait de nager peut avoir une incidence quelconque dans vos performances en course à pied.

Les bienfaits de la natation pour les Trailers débutants

La pratique de la natation permet à l’organisme d’enrichir son niveau d’oxygène pendant l’effort. Ce qui réduit de facto le taux de dioxyde de carbone présent dans les poumons. Le coureur débutant qui s’adonne à cette activité s’essoufflera par conséquent moins vite et sera moins enclin au stress.

En toute logique, la pratique de la natation doit donc également aider à améliorer la VMA des trailers débutants. Ce point n’est pas à négliger car, comme nous l’avons déjà vu, une bonne VMA  peut être utile pour un Ultra-Trail notamment dans des phases à forte intensité ou réclamant beaucoup de puissant sur un court interval.

Par contre, les mouvements spécifiques des jambes pendant la nage diffèrent complètement de ceux de la course à pied. Un paramètre qui fait en sorte que ses bienfaits au niveau des Trailers soient limités au niveau du renforcement des muscles jambiers.

Natation : Quels bienfaits pour le Trail ?
©Instagram@imaz_press_reunion

C’est une toute autre chose pour les coureurs confirmés

Les coureurs bien entraînés ne ressentiront quant-à-eux pas la moindre différence sur leurs performances après la nage. Au contraire, la fatigue engendrée par la pratique régulière de la natation peut considérablement nuire à leurs qualités physiques. C’est surtout sur le point de vue psychologique que ce sport agit pour les Ultra-Trailers confirmés. Ils seront moins exposés au stress par grâce à une meilleur gestion de leur respiration mais cela se limite là.

Attention également à votre posture. La pratique de la natation réclame une certaine technique. Nombre de trailers nagent en fait mal et leur position dans l’eau peut leur occasionner des douleurs dans le dos ou le cou. Les effets de ce genre de désagréments peut vite être problématique pour le Trail car ces douleurs auront tendances à modifier votre position en course à pied et ne feront que s’aggraver.

L’Oxygène, un élément à ne pas négliger

La natation n’est bien évidemment pas déconseillée aux coureurs dans la mesure où elle permet de réguler la respiration pendant l’effort. Votre rythme cardiaque en sentira rapidement les bienfaits. Toute la question sera de bien équilibrer vos entraînements. Comme pour les séances de renforcement musculaire, évitez de coupler séances intenses de natation et pic d’entrainement pour votre futur Ultra.

Notre petit conseil est de ne pas hésitez à pratiquer la natation en hivers bien à l’abris des frimas. Ralentissez cette pratique en période d’entrainement Trial. Vous devriez alors moins ressentir la fatigue malgré la distance parcourue pendant un Ultra-Trail.

En marge de la pure pratique de la natation, la résistance de l’eau peut également s’avérer être bénéfique pour les coureurs. Equipez-vous pour cela (par exemple) d’une ceinture arrimée au sol et réalisez vos mouvements habituels pendant une course dans l’eau.

Enfin, la natation, avec quelques conseils, peut non pas faire parti de votre entrainement, mais de votre dispositif de récupération après un Ultra-Trail.

L’Euforia, Andorra Ultra-Trail, une course hors norme (part 3)

Courir enceinte est-ce possible ? Quand et comment ?

Courir enceinte est-ce possible ? Quand et comment ?