in

Ultra Trail : Les bienfaits de la cryothérapie

©Instagram@north

La cryothérapie se définit comme étant un traitement par le froid. Son efficacité au niveau de la récupération après l’effort a été démontrée à plusieurs reprises depuis sa première application dans le monde sportif en 2011.  

Brève histoire de la cryothérapie

Les études menées depuis les années 1970 par le docteur japonais Yamaguchi ont permis de mettre au point le premier caisson de cryothérapie contenant de l’azote à –164 degrés C. Ce système a ensuite été utilisé pour la première fois dans le domaine du cyclisme près de quarante ans après. Il est également beaucoup utilisé par les rugbymen. La cryothérapie a tellement évolué ces dix dernières années que d’autres méthodes ont vu le jour. C’est justement le cas de la chambre de cryothérapie dans laquelle on installe le sportif pendant une durée maximale de trois minutes à une température de –110 degrés C.

Ultra Trail : Les bienfaits de la cryothérapie
©Instagram@cryo_de_la_confina

Fonctionnement de la cryothérapie dans la récupération

Le cerveau est le seul organe du corps humain à gérer la régulation thermique. Son objectif reste par conséquent de conserver la température corporelle à 37 degrés C. Le fait d’être exposé à un froid intense oblige donc notre hypothalamus à commander un système de défense qui va diminuer le rythme des battements du cœur. Dans le même temps, par effet de vasoconstriction, la tension artérielle se verra augmenter.

C’est au travers de ce mécanisme de retour à une température normale que la Cryothérapie trouve ses bienfaits et permet une récupération plus rapide à la suite d’un effort intense.

La cryothérapie et le traitement des douleurs

La Cryothérapie peut également être utilisée pour d’autres bienfaits que la récupération après effort. Le froid peut ainsi servir comme analgésique à la suite d’un accident sportif sans plaie ouverte. C’est le cas des luxations et entorses qui peuvent survenir lors d’un Ultra-Trail. L’efficacité de la cryothérapie dans la médecine sportive a déjà été démontrée à plusieurs reprises et il faut dire qu’elle est nettement plus efficace que l’application de glace que nous avons toujours connu jusqu’ici pour ce type de blessures.

Un simple spray d’azote à environ – 110 degrés C permet en effet d’atténuer la douleur de manière considérable. L’objectif étant ici de faire descendre la température de la peau à 12 degrés au lieu des 35 degrés normaux.

Avoir un dispositif de froid à portée de main

Les accidents peuvent survenir à tout moment lors d’un Ultra-Trail. Il pourrait par conséquent être conseillé de toujours se munir d’un dispositif de cryothérapie afin de prévenir tout incident. Mais on voit bien ici la limite de l’exercice. Comment ce promener avec un tel dispositif sur une épreuve ?

Sur un Trail courte distance une poche de glace suffirait amplement en cas de soucis à condition d’avoir été conservés dans une mini glacière. L’autre point dont il faudrait tenir compte c’est de ne pas placer ces glaçons directement sur la peau mais bien dans une poche en tissu pour éviter tout risque de « brûlures ».

Bon soyons raisonnable, qui se promène avec ce matériel sur un Trail ? Personne. Alors en cas de soucis penser simplement à faire couler sur la douleur de l’eau glacée généralement disponible au niveau des points de ravitaillement. Une fois arrivé ou rentré à la maison, vous aviserez.

Le remède le plus efficace sur les Ultra de plus de 80 kilomètres devrait là être la bombe de froid. Si cette dernière agit instantanément sur la douleur, le Trailer doit éviter d’en appliquer plus que de raison. Les risques de brûlures avec ce genre de dispositif sont élevés. Sinon, servez-vous d’une poche instantanée à usage unique ou bien encore de compresses de froids spécialement conçu à cette usage.

Là aussi, notre conseil est simple. Ce type de dispositif doit être prévu par votre assistance ou mis en place, par vous, dans vos sac de base de vie.

Quels moyens de récupération pour les Trailers ?

Comme nous l’avons mentionné un peu plus haut dans cet article, la cryothérapie se présente sous plusieurs formes. L’immersion dans l’eau froide par exemple consiste à plonger la partie inférieure du corps dans un bain d’eau froide. Attention toutefois à ne pas dépasser les 14 minutes dans une cuve à 10 degrés C.

La cryothérapie corps entier ou CCE permet entre autres d’exposer le corps entier à une température de – 110 degrés C. Le sujet doit pour cela entrer dans une cabine pour une durée d’environ 2 à 3 minutes. Il est important de protéger les parties les plus sensibles du corps à savoir les mains, les pieds et les lèvres afin d’éviter les engelures.

La CCE doit se faire pas à pas même pour les initiés donc pas d’imprudences. Passez tout d’abord par une chambre dans laquelle la température avoisine les – 60 degrés C avant de vous lancer. La même procédure doit être suivie à l’inverse à la sortie. Tout cela pour palier aux risques d’hypothermie.

Bien évidemment, ne faites pas cela sans vous adresser à des professionnels reconnus.

Les parties du corps qui profitent des bienfaits de la cryothérapie

Ultra Trail : Les bienfaits de la cryothérapie
©Instagram@cryo_de_la_confin

Les muscles sont vivement sollicités pendant l’effort. Voilà pourquoi le choc thermique provoqué par la cryothérapie est relativement important pour la récupération. Les cellules régénérées permettront de remédier aux courbatures à la suite d’un effort intense et réduiront de facto les douleurs ressentis en cas de blessure.

Les articulations ne sont pas en reste puisque ce traitement « miracle » agit également sur les rhumatismes, la fibromyalgie et permet, apparemment, de soigner la sclérose en plaques. Pour ces raisons, les Trailers désireux d’optimiser leurs performances et leur bien être peuvent s’adonner à la cryothérapie sans modération dés lors qu’elle est correctement encadrée.

Les contre-indications de la cryothérapie

Les Trailers allergiques au froid doivent bien normalement éviter ce type de traitement dans la mesure où ils risquent de ressentir presque immédiatement les effets secondaires. Ceux qui souffrent d’une urticaire du froid, de troubles cardiaques et d’insuffisance valvulaire sont également assez logiquement contre indiqués pour la cryothérapie.

Si elle permet entre autres de soulager les douleurs musculaires, cette thérapie ne convient pas du tout aux femmes enceintes de plus de quatre mois. Il en est de même pour les claustrophobes, et les personnes atteintes de vascularites.

Cette méthode de récupération est également contre-indiquée pour les personnes qui auraient des problèmes d’hypertension artérielle et des problèmes cardiaques. Les épileptiques, les toxicomanes et les alcooliques doivent aussi éviter cette thérapie par le froid.

Conclusion

La cryothérapie est une méthode de récupération et de traitement des douleurs relativement efficaces pour les Trailers qui n’auraient donc pas de contre-indications.

Cependant, la CCE est surtout utilisée chez les sportifs de haut niveau pour leur permettre des récupérations rapides les autorisant à mieux enchaîner les épreuves ou les matchs. La question sera donc de savoir si vous en avez réellement besoin ?

De plus, la cryothérapie à un coût et nécessite de vraies précautions d’usage.

Avant toute chose, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant et votre kiné. Ces personnels médicaux vous connaissent. Ils seront les mieux à même pour vous dire si votre récupération, compte tenu de votre rythme d’entraînement et/ou de compétitions seraient facilitée par des séances de Cryothérapie (CCE).

Faut-il s’entraîner avec plusieurs paires de chaussures ?

Faut-il s’entraîner avec plusieurs paires de chaussures ?

Qu'est ce qu'un poids de forme ?

Qu’est-ce qu’un poids de forme ?