in

Alcool et Trail : L’évidente incompatibilité

©Instagram@trailjunkie

Les Méfaits de l’alcool pour les sportifs ont été démontrés à plusieurs reprises. Si consommer des boissons alcoolisées est devenu une habitude lors des troisièmes mi-temps, vous verrez que les conséquences sur la pratique du Trail peuvent être désastreuses.

Les effets négatifs de l’alcool

Les boissons alcoolisées ont pour vertu d’agir directement sur le système nerveux. Les effets à court terme constatés se résument avec l’état d’ivresse même à faible dose. Peut alors s’en suivre une série de complications dont l’hypoglycémie. Cette dernière touche particulièrement les sportifs en raison des glucides consommés en grande quantité pendant l’effort. Même avec une alimentation équilibrée, ces effets négatifs se font toujours ressentir, surtout après la course. Ils résultent dans la majorité des cas de l’absorption d’une quantité conséquente de bière.

Alcool et Trail : L’évidente incompatibilité
©Instagram@houlihanmeg

L’alcool fragilise les os

Les effets de l’alcool se font également ressentir au niveau des mécanismes de synthèse osseuse. Les chocs à répétition engendrés par la course à pied peuvent en effet, sur le long terme, conduire vers les fractures de fatigue. Ce, même avec une consommation modérée de boissons alcoolisées. Voila pourquoi l’alcool est vraiment à éviter lorsque vous-vous adonnez à des activités intensives comme le Trail. En plus de nuire à la récupération, cette substance vous est également préjudiciable au niveau de vos performances.

Les perturbations ressenties au niveau du sommeil

La bonne qualité du sommeil se retrouve dans un même temps chamboulée par la consommation d’alcool. Contrairement à cette idée pré-reçue comme quoi les boissons alcoolisées permettent de s’endormir plus rapidement, cette substance perturbe les phases de sommeil profond. Ce qui nuit considérablement à la récupération après l’effort. Le plus inquiétant reste toutefois au niveau de la durée importante des effets de l’alcool. Tant que votre organisme n’aura pas éliminé cette substance dans son intégralité, vous ne pourrez pas bénéficier d’un sommeil de qualité.

Alcool, déshydratation et perte de lucidité

Qui n’a pas un jour un peu trop bu ? Vous vous souvenez très certainement dans ces moments là de votre plus ou moins forte migraine. Celle-ci provenait en fait notamment de la déshydratation subit par votre corps. Bref, l’alcool déshydrate. Ce point pose un grave problème à tout Ultra-Trailer comme nous avons déjà pu l’expliquer.

Enfin, sans heureusement aller jusqu’à l’état d’ivresse, l’alcool sera source d’une perte de vigilance et accentuera votre fatigue.

L’hydratation, la lucidité, l’expérience accumulée et la préparation physique constituent pour nous les points à toujours respecter en Ultra-Trail pour se préserver et éviter de jouer avec sa vie.

Comment choisir ses chaussettes de Trail ?

Comment choisir ses chaussettes de Trail ?

Quelle alimentation pour optimiser sa récupération après une course ?

Quelle alimentation pour optimiser sa récupération après une course ?