in

Proprioception, pourquoi et comment la travailler

©Instagram@aurore_deg

Travaillée en prévention des blessures en améliorant son équilibre est indispensable dans la pratique de l’Ultra-Trail. La proprioception se définit par la connaissance de notre position dans l’espace. Parfois appelé « sixième sens », cette faculté interne au corps humain permet d’avoir pleine conscience de son corps et de ses mouvements.

Réussir à maintenir son équilibre inconsciemment

Le système proprioceptif permet à notre corps de garder une position stable et de s’adapter à un environnement extérieur.

En Ultra-Trail, il permettra ainsi à votre corps de maintenir un certain équilibre lors d’une montée par exemple. 

Pour fonctionner, il se sert de propriocepteurs qui captent une pression ou une tension et transmettent cette information au système nerveux. Pour empêcher une perte d’équilibre, ce dernier décide donc (ou non) de contracter certains muscles.

Ces micro-régulations interne associées à des récepteurs visuels (dans les yeux), vestibulaires (dans chaque oreille interne), cutanés (dans la peau), musculo-articulaires (dans les articulations) et musculaires (dans les muscles) permettent de savoir comment sont placés nos bras, nos jambes …

Proprioception, pourquoi et comment la travailler
©Instagram@lpsjerome

Les différents propriocepteurs

Pour comprendre les mécanismes « reflexes » qui permettent à notre corps de garder une position stable, il faut recenser les différentes propriocepteurs :

  • Les fuseaux neuromusculaires qui sont des fibres musculaires et se situent dans chacun des muscles de notre corps.
  • Les récepteurs de Golgi qu’on retrouve également dans les muscles, dans les tendons et dans les jonctions myotendineuses.
  • Les corpuscules de Pacini qui sont situés dans la plante des pieds et la paume des mains.
  • Les corpuscules de Ruffini encapsulés du derme et des articulations.

Ces différentes catégories de propriocepteurs avec chacune leurs spécifiés et actions, permettent la transmission d’une information mécanique (pression, vibration, étirement …) en signal électrique.

Pourquoi travailler sa Proprioception ?

Améliorer sa proprioception permet de prévenir des blessures.

Par exemple, le manque de réflexes nécessaire au maintien de la cheville qui entraîne une entorse peut être travaillé grâce à la proprioception.

Pour améliorer son système proprioceptif, il faut l’entraîner : plus il va être sollicité dans des situations instables, mieux il réagira.

En ça, si la pratique de l’Ultra-Trail est bénéfique pour travailler sa proprioception avec ses changements d’environnement récurrents mais aussi ses sols irréguliers et variés, cette pratique nécessite également un travail proprioceptif en amont pour éviter tout risque de chute ou d’entorses.

De nombreux exercices existent pour travailler sa proprioception.

Le plus simple est de se tenir droit sur une seule jambe, pied nu. En fléchissant légèrement la jambe de temps en temps, cet exercice permet de faire travailler les chevilles et les genoux, ces derniers assurant l’équilibre.

Pour corser l’exercice, il suffit de se bander les yeux. Ainsi, on prive le corps de ses informations visuelles et on accentue le rôle des propriocepteurs.

L’ajout de mouvement supérieurs comme faire rebondir une balle de tennis ou faire des passes avec un ballon accentue également la difficulté de l’exercice et le maintien de l’équilibre.

D’autres alternatives existent dont notamment le travail sur un ballon, une mousse ou encore un plateau de proprioception.

L’important est de maintenir son corps sur une surface instable : en automatisant des réactions dans une situation précise on améliore la perception de notre corps et donc forcément, nos capacités sportives.

Poids de forme et rapport poids-puissance : Quel intérêt pour les Trailers ?

Poids de forme et rapport poids-puissance : Quel intérêt pour les Trailers ?

Comment constituer son kit de secours

Comment constituer son kit de secours