in ,

Covid-19 : Face à la deuxième vague, le port du masque à l’extérieur est recommandé par Patrick Pelloux

©Instagram@thibfit48

La France fait actuellement face à un regain de cas du Covid-19. Le nombre de cas quotidiennement recensés étant en nette hausse, de nombreuses préfectures ont imposé le port du masque à l’extérieur. Les sportifs ne dérogent pas à la règle.

Les cas de COVID-19 en augmentation

Les statistiques quotidiennes concernant les nouveaux cas de Covid-19 sont particulièrement alarmantes. En effet, les chiffres ne cessent d’augmenter depuis le déconfinement, avec 2 524 cas signalés le 12 août. La maladie reprend de l’ampleur malgré le respect des gestes barrières et de l’utilisation systématique des gels hydroalcooliques. C’est la raison pour laquelle de nombreuses préfectures se sont mis à imposer le port du masque autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Une décision vivement soutenue par Patrick Pelloux, président de l’association des médecins urgentistes, qui pense que c’est le seul moyen d’éviter de revenir au confinement.

Covid-19 : Face à la deuxième vague, le masque à l’extérieur est recommandé par Patrick Pelloux
©Instagram@thierrydecarbonnieres

Le port du masque en prévention du Covid-19 a pourtant été un sujet de débat chez les sportifs. Ces derniers pensent qu’il n’est pas logique d’en porter pendant la pratique d’un sport. Si certains médecins soutiennent que cela affecte l’oxygénation, d’autres affirment qu’il suffit de choisir un masque adapté. Il faut par exemple éviter de porter un masque de type FFP2 car ce type de masque laisse passer moins d’air. Vous risquez donc de manquer de souffle pendant la course.

Porter un masque en courant, c’est possible !

Rémi Olier, un jeune sportif vivant près de Nice, a toutefois démontré qu’il pouvait courir avec un masque couvrant intégralement la partie inférieure de son visage. Selon ses propos, il s’agissait d’un pari qu’il avait fait avec un patient du Covid-19 qui se plaignait de respirer difficilement avec un masque. Il a ainsi parcouru une distance conséquente en une heure trente non stop sans enlever une seule fois son masque. Le jeune coureur a déclaré qu’il avait dû adapter son rythme, car l’air se recyclait différemment, mais que cela restait tout à fait réalisable.

Lauren Sobel : Cette grimpeuse expérimentée décédée dans un accident d’escalade

Lauren Sobel : Cette grimpeuse expérimentée décédée dans un accident d’escalade

Marathon de Paris 2020 : La course définitivement annulée

Marathon de Paris 2020 : La course définitivement annulée